Rechercher

Un ouragan en pleine pandémie? Le pire scénario pour la Floride

Quoi de pire qu'une pandémie qui bouleverse les vies, submerge le système de santé et ravage l'économie mondiale? A moins de deux mois du début de la saison des ouragans, la Floride craint qu'une catastrophe naturelle ne vienne s'ajouter à la crise.

"Le Covid est mauvais, un ouragan est mauvais. Si vous combinez les deux", le résultat est terrible, dit Bryan Koon, qui jusqu'en 2017 dirigeait les services de gestion des urgences de cet Etat, et qui est aujourd'hui consultant dans le même domaine.

"L'impact d'un ouragan sur un environnement affecté par le Covid sera pire que les deux combinés. Cela aura un effet multiplicateur, pas cumulatif", assure-t-il.

Et ce scénario du pire est possible.

Lorsque la saison des ouragans de l'Atlantique commencera le 1er juin, les Etats-Unis seront très probablement encore en train de lutter contre le nouveau coronavirus.

Les météorologues de l'Université du Colorado, ainsi que ceux d'Accuweather, prédisent déjà que cette année, la saison des ouragans sera plus active que d'habitude. Selon eux, entre juillet et novembre, quatre ouragans majeurs pourraient frapper, avec des vents de plus de 180 km/h.


"Nous nous préparons au pire, bien sûr", a dit jeudi le gouverneur de Floride, Ron DeSantis. "Nous espérons ne pas avoir affaire à un ouragan. Mais je pense que nous devons partir du principe que nous en aurons un".


611 vues0 commentaire