Rechercher

Karine Jean-Pierre monte au pupitre de la Maison Blanche et marque l’histoire

Karine Jean-Pierre a écrit une page d’histoire mercredi en se présentant au pupitre de la salle de la presse de la Maison Blanche: elle est devenue la deuxième femme noire à assumer ce rôle prestigieux.

Or cela n’était pas arrivé depuis des décennies: la première fut Judy Smith, sous la présidence de George H.W. Bush, en 1991.

"Aujourd’hui est un grand jour à la Maison Blanche", a tweeté Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, qui avait donc cédé temporairement la place à son adjointe.


"C’est un grand honneur d’être ici aujourd’hui", a déclaré cette dernière, se disant consciente de la "dimension historique" de sa présence.

Née en Martinique de parents haïtiens, Karine Jean-Pierre est devenue aussi la première femme ouvertement homosexuelle à prendre place, face aux journalistes, sur la prestigieuse estrade de la "James S. Brady Press Briefing Room".

Longtemps figure du milieu associatif, la quadragénaire francophone a travaillé sur les deux campagnes de Barack Obama (2008 et 2012) puis à celle de Joe Biden en 2020 avant de rejoindre son équipe à la Maison Blanche.

Elle a déjà fait des points de presse depuis Air Force One, à l’occasion de déplacements présidentiels. Mais ces derniers sont moins impressionnants que le "briefing" quotidien, qui est retransmis en direct à la télévision et où le moindre faux-pas peut coûter cher.

L’apparition de Karine Jean-Pierre au pupitre prend un relief particulier car l’actuelle titulaire du poste prestigieux de "White House Press Secretary", Jen Psaki, a indiqué qu’elle entendait céder la place d’ici un an.

Karine Jean-Pierre a souvent expliqué combien le parcours de ses parents avait eu impact déterminant sur ses choix et sa carrière.


79 vues0 commentaire
votre pub ici.jfif