Rechercher

covid 19 -LA SITUATION VA S’AGGRAVER EN OUTRE-MER SELON LE CONSEIL SCIENTIFIQUE

Le conseil scientifique qui épaule le gouvernement dans sa gestion de la crise sanitaire vient de rendre son avis concernant les outre-mer. Il prédit une aggravation de la situation, et insiste sur le fait que le respect du confinement est essentiel. Il invite l’Etat à pratiquer un maximum de tests.

Annick Girardin, ministre de l’Outre-Mer, avait sollicité un avis du conseil scientifique sur la situation de ces territoires, qui peuvent potentiellement adapter leur stratégie par rapport à la politique nationale de lutte contre le Covid-19. L’avis a été publié « Quatre territoires sont en stade 3 : La Guadeloupe, Saint-Martin, Saint Barthélémy etla Martinique, en raison d’une augmentation des cas autochtones indiquant une circulation du virus sur l’ensemble du territoire », rappelle le conseil scientifique. Pour lui, les mesures de confinement « sont à même de limiter, et d’étaler dans le temps, la vague épidémique et ainsi réduire son impact sanitaire sur les territoires d’outre-mer. Il est critique de s’assurer que les mesures nationales sont appliquées strictement dans les outre-mer, en faisant appel, comme en métropole, aux forces de maintien de l’ordre. » Il souligne que les ultramarins respectent globalement bien le confinement.

Le conseil scientifique alerte sur plusieurs points : « L’épidémie dans les territoires d’outre-mer va s’aggraver dans les semaines qui viennent. Il y un décalage d’environ 3 à 4 semaines entre le début de l’épidémie de Covid-19 dans l’hexagone et dans les territoires d’outre-mer. Ce décalage a permis à tous les territoires de commencer à s’organiser pour l’arrivée de la vague épidémique. » Impossible de dire, aujourd’hui, quand sera atteint le pic de l’épidémie. Du côté des moyens, le conseil scientifique souligne que les capacités en réanimation sont « loin d’être saturées ». « Il faut cependant rester prudent, car même si la population est majoritairement jeune, et donc moins à risque de forme grave de Covid-19, la présence de comorbidités comme hypertension, diabète et surpoids pourrait se traduire par un nombre important de formes sévères.



1,397 vues0 commentaire