Rechercher

Candidate à Miss Guadeloupe disqualifiée : les regrets de Sylvie Tellier

Sylvie Tellier, la directrice générale de la société Miss France, semble plutôt embarrassée par la polémique née de l'éviction d'une candidate à l'élection de Miss Guadeloupe. En cause ? Des photos prises pour participer à la lutte contre le cancer du sein et où la jeune femme, Anaëlle Guimbi, se trouve dénudée. « Mais quel serait l'intérêt pour l'organisation Miss France d'exclure une jeune fille qui s'engage dans la lutte contre le cancer du sein ? » s'exclame Sylvie Tellier dans Le Parisien, soulignant ainsi que ce n'est pas l'engagement d'Anaëlle Guimbi qui est en cause.

La directrice générale, et ancienne Miss France 2002, rappelle que le règlement pour se présenter au concours de beauté est très précis : « Il ne faut pas avoir participé à des photos, captations audiovisuelles ou tout événement exposant les parties intimes d'une candidate. » « Il me semble que vouloir préserver l'intimité de nos candidates n'a rien de rétrograde », souligne Sylvie Tellier.

Un manque de temps et d'informations

Ce qu'elle regrette dans cette affaire, c'est d'avoir été mise devant le fait accompli. « Nous conseillons aux candidates de nous montrer les photos sur lesquelles elles auraient des doutes et de nous raconter leur histoire. Malheureusement, Anaëlle n'en a pas eu l'opportunité, jusqu'à ce que quelqu'un transmette ces clichés quelques heures avant l'élection », indique-t-elle. Dans le cas de Miss Guadeloupe, « nous avons juste manqué de temps et d'informations pour apprécier le contexte. Je le regrette ». « Partant d'une bonne intention, nous ne voulions pas prendre le risque d'une annulation de l'élection s'il y avait un recours a posteriori », analyse-t-elle. Le comité local guadeloupéen n'a fait qu'appliquer les règles.

Depuis, Sylvie Tellier a eu plusieurs fois au téléphone Anaëlle Guimbi : « Je veux à tout prix l'accompagner dans cette épreuve. J'espère qu'elle a compris la position du comité. Évidemment, je serai ravi de la rencontrer. » En attendant, pas question de rejouer l'élection de Miss Guadeloupe. C'est Kenza Andrèze-Louison qui a été choisie pour représenter les couleurs de l'île lors de l'élection de Miss France 2021, qui se déroulera le 12 décembre.




source infos le point